Des merveilles de la réserve du Dja á la rencontre des peuples pygmées BA’AKA

11 jours et 10 nuitées à la découverte des merveilles de la Réserve du Dja et à l'immersion dans la culture BA'AKA

Les peuples Ba'aka
Les peuples Bakas

Située à cheval entre les régions du Sud et de l’Est, la réserve du Dja a été créée en 1950 et couvre une superficie près de 526.000 ha. La réserve du Dja fait partie intégrante des forêts denses humides qui constituent le bassin du Congo avec une richesse en espèces animales et végétales incroyables. Ce vaste ensemble constitue l’une des forêts humides d’Afrique les plus vastes et les mieux protégées, 90 % de sa superficie est intacte. La réserve est pratiquement encerclée par le fleuve Dja, qui en forme la limite naturelle et dont elle tire son nom. La réserve est surtout remarquable pour sa biodiversité et pour la grande variété des primates qui y vivent. En raison de la diversité de ses espèces et de son état de conservation, l’Unesco décide en 1987 de l’inscrire au patrimoine mondial. Elle forme avec le parc national d’Odzala-Kokoua (République du Congo) et le parc national de Minkébé (Gabon), la zone TRIDOM ou TRInationale du Dja. Les amoureux de la nature se réjouiront de fouler le sol d’une remarquable merveille naturelle de l’Afrique et du Cameroun en particulier.
Climat
Le climat du type tropical est caractérisé par une alternance de 4 saisons, dont deux saisons de pluies et deux saisons sèches. Une saison des pluies de septembre à novembre, une saison sèche de novembre à mars, une saison des pluies de mars à juin et une saison sèche de juillet à août. Son humidité relative varie entre 60 et 90% tandis que les précipitations annuelles sont de 1500 mm. Les températures moyennes mensuelles varient de 23,1 °C à 25 °C, avec une moyenne annuelle de 24 °C.
Flore
La végétation naturelle est constituée de forêts sempervirentes semi-caducifoliées et atlantiques. La forêt est fortement dégradée aux abords des pistes, à cause de la pression des habitations et de l’agriculture. L’exploitation forestière industrielle est très développée dans la région, qui abrite cinq sociétés forestières industrielles. Ces sociétés exploitent activement un grand nombre de concessions forestières. La pluviométrie y est très abondante, de ce fait elle a favorisé les milieux marécageux et les plantes spécifiques qui y croissent tels les palmiers Raphia.
Faune
D’une valeur universelle exceptionnelle, la réserve est surtout remarquable pour sa biodiversité, puisqu’elle abrite 107 espèces de mammifères dont quelques espèces menacées d’extinction parmi lesquelles l’éléphant de forêt d’Afrique (Loxodonta africana), effectif estimé à environ 420 spécimens, le bongo, le pangolin géant, le léopard, environ 14 espèces de primates y compris plusieurs menacées comme le gorille des plaines de l’ouest (Gorilla gorilla), le chimpanzé (Pan troglodytes), le mangabey à collier blanc, le drill et le mandrill. Un inventaire mené fin 2015 a estimé le nombre des gorilles vivants dans la réserve à environ 6.500 individus et 3.600 chimpanzés. La réserve abrite également plus de 60 espèces de poissons et environ 360 espèces d’oiseaux dont le perroquet gris du Gabon (Psittacus erithacus) et la plus grande population au monde de picatharte du Cameroun (Picathartes oreas) qui sont deux espèces menacées.
Populations
Cinq groupes ethniques cohabitent dans l’arrondissement de Djoum (autour de la réserve du Dja) : les Baka, les Kaka, les Boulou, les Fang et les Zaman. Les Bantous (Boulou, Fang et Zaman) sont des sédentaires qui se sont installés le long des pistes, dans des villages dont le nombre d’habitants excède rarement 400 personnes. Les Baka constituent un peuple forestier d’Afrique centrale, vivant au Cameroun et au Gabon. Ils forment en réalité une tribu de pygmées ! Dans les pays couvrant le bassin du Congo leur nombre avoisine 40 000 individus. Ils vivent de la chasse et de la collecte des produits dans la forêt comme des herbes médicinales, des plantes alimentaires et bien d’autres. Les Baka sont considérés comme les plus anciens habitants de la forêt au Cameroun. Traditionnellement, ils vivent dans de petits campements en forêt et leur vie est fortement liée à l’exploitation des ressources de la forêt. L’agriculture et la chasse commerciale y sont interdites, mais la chasse traditionnelle est autorisée pour les populations pygmées, car c’est leur principal moyen d’approvisionnement en protéines animales. Ce circuit vous permettra de faire une expérience authentique avec des images uniques, vous découvrirez une nature magnifique avec une biodiversité riche et impressionnante dans laquelle s’entremêlent les peuples pygmées Baka et Badjué.

Jour 1 : Europe – Yaounde

Transport aérien

Accueil à l’aéroport international de la Capitale politique du Cameroun Yaoundé-Nsimalen, ville verdoyante au climat doux encore appelée la ville aux sept collines, transfert à l’hôtel Mérina, dîner et nuitée.

Jour 2 : Yaounde – Somalomo (250 km)

reserve-du-dja

Petit-déjeuner, départ de Yaoundé pour Somalomo, observation du magnifique paysage verdoyant le long de notre trajet, pique-nique dans un village, stop over de part et d’autre dans les villages Bantous pour des prise de vues, arrivée et formalités d’entrées à la conservation de la réserve, dîner et nuitée à l’Auberge.

Jour 3,4 : Somalomo – Bouamir

Reserve-du-dja

Après le petit déjeuner, nous entamons une randonnée de 16 km à travers la forêt pour atteindre un campement aménagé où nous allons passer la nuit sous les tentes, pendant le trajet nous serons accompagnés de nos porteurs, pisteurs, écogardes et cuisiniers. Découverte des merveilles de la forêt, pique-nique en chemin, continuation, arrivée et installation au campement du grand rocher Bouamir, dîner et nuitée.

Jours 5, 6,7 : Rocher de Bouamir

Buffles noirs du Cameroun

Réveil matinal pour une observation d’animaux sur le rocher, petits déjeuners, avec beaucoup de chance nous pourrons observer des singes et des antilopes le long de la journée, sur un rocher, nous tenterons ensuite de pister les buffles qui viennent passer la nuit en quête de chaleur, pique-nique sur le rocher tout en observant la nature sublime. Retour au campement et visite du rocher AUGUSTIN dans l’après-midi. Retour au campement, diners et nuitées sous tentes. Dans la nuit, nous irons pour des explorations 

nocturnes munis des lampes torches avec notre guide et le pisteur qui sont experts de la forêt. Nous irons à la recherche des antilopes et de nombreux autres animaux de la forêt. Avec beaucoup de chance, nous pourrions rencontrer quelques animaux de la forêt. Retour au campement, nuit sous les tentes, la dernière nuit sera au petit rocher.

Jour 8, 9 : Petit Rocher - Campement Pygmees (13 km)

Pygmées Baka

Réveil matinal, petit-déjeuner, marche pour rejoindre le sentier principal, peu à peu vers la civilisation, nous passerons la nuit dans le campement des pygmées dans une ambiance folklorique, dîner et nuitée.

Jour 10 : Campement BA’AKA

Les peuples Bakas
Petit-déjeuner, nous passerons la journée à faire les activités diverses avec nos amis Baka installés dans la réserve, après le dîner notre soirée sera très ambiancée puis nous entrerons en connexion avec l’esprit de la forêt «par la danse Djengui», nuitée.

Jour 11 : Campement BA’AKA – Yaounde (250 km) - Europe

Monument Fouda-Andre
Petit-déjeuner, départ pour Yaoundé, déjeuner en route, arrivée et tour d’orientation, Day-Use, transfert à l’Aéroport – FIN DE NOS PRESTATIONS.
Prix: 1 978 € / pers. (4 pax)
 

Prix: 2 069
 
€ / pers. (2 pax)

Ce circuit comprend :

► L’accueil et l’accompagnement par un guide touristique agrée.

► Véhicule Pick-up

► Hébergement en chambre double,

► Les repas en pension complète 

► Droits d’entrée au Parc

► Les frais des péages.

► Les visites guidées de tous les sites et attractions indiquées au programme.

► Un chauffeur professionnel

► Pisteur,

► Porteurs

► Danse traditionelle Ba’aka

► Ecogardes

Ce circuit ne comprend pas:

► Les frais de vols internationaux (Aller et Retour)

► Les frais liés aux modalités du voyage

► Les frais liés aux assurances voyages

► Les dépenses supplémentaires des clients

► Les boissons liqueurs, vins et whisky

► Les pourboires (pas obligatoires)

► Les cadeaux et dons

Bien vouloir préciser : 

► Les dates exactes (date d’arrivée et date de retour)

► Les vols et aéroports d’arrivée (Douala ou Yaoundé-Nsimalen)

► Les centres d’intérêt des visiteurs pour modifications du circuit sur mesure

► Les noms et informations des visiteurs pour différentes réservations.

► Les exigences alimentaires ; diabète, végétarien etc

NB : Ce programme peut être modifié pour convenir aux besoins de nos visiteurs.

error: Content is protected !!