Attractions de Garoua et ses environs

Une cabane dans le Nord du Cameroun

Garoua, capitale de la région du Nord du Cameroun et chef-lieu du département de la Bénoué, fut créée en 1935 par Modibbo Haman Njoundi. Avec environ 600 000 habitants (2015), la ville de Garoua devient communauté urbaine en 2008 et est la troisième ville la plus peuplée du pays. Oasis de verdure au cœur de la brousse, Garoua est la seule ville traversée par la Bénoué au Cameroun. Une ville plaisante et bien équipée qui constitue une plaque tournante des mouvements touristiques. Garoua est l’une des villes du Cameroun à avoir vu le jour avant la colonisation. La langue principale est le Foulfouldé et la principale religion des populations est l’Islam. Garoua est la ville natale du premier président camerounais, Ahmadou Ahidjo. À ce titre, Garoua a bénéficié de nombre d’infrastructures parmi lesquelles un aéroport international. La température moyenne mensuelle peut évoluer de 26° C en août à 40° C en mars.

Safari Photos – tourisme Cynégétique

Parc nationaux du Cameroun

En plus des parcs nationaux, le Cameroun dispose également de 27 zones cynégétiques ou zones de chasse couvrant au total plus de 4 551 990 ha, qui sont spécialement aménagées et réparties autour des parcs nationaux. Avec plus de 600 Km de pistes ouvertes chaque année, la zone offre d’immenses opportunités pour le tourisme de safari photo, la chasse sportive et la pêche sportive. Plusieurs espèces animales y sont représentées.

Le Parc National de Bouba Ndjida 

Parc nationaux du Cameroun

Situé dans la région du Nord près de la frontière tchadienne, il fut créé en 1932 comme réserve faunique et devint parc national en 1947. Il s’étend sur une superficie de 220 000 ha, abrite des lions, des éléphants, des rhinocéros, des hippopotames, des buffles, des girafes, des antilopes, des panthères, des hyènes, plus de 300 espèces d’oiseaux.

Le Parc National de la Bénoué 

Parc nationa de Waza-

Situé dans la région du Nord, il fut créé en 1932 comme réserve faunique et devint parc national en 1968. Il couvre une superficie de 180 000 ha et est depuis 1981 une réserve de biosphère de l’UNESCO. Il est le foyer des Lions, des buffles, des hippopotames, des hyènes, des girafes, des panthères et des primates. Ces animaux peuvent être admirés pendant toute l’anné

Le Parc National du Faro 

lion des parcs du Cameroun

Situé dans la région du Nord près de la frontière du Nigeria, il fut créé en 1947 comme réserve faunique et devint parc national en 1980. Il s’étend sur une superficie de 330 000 ha et est riche en espèces animales et végétales. Les grands arbres sont dispersés dans le parc et on y retrouve, des rhinocéros noirs, des lions, des éléphants, des buffles, des girafes, des primates et près de 300 espèces d’oiseaux.

Tourisme Culturel

Population Camerounaise

La diversité culturelle des populations du Nord s’observe dans la cuisine du terroir, un habitat varié et unique, un style vestimentaire marqué par le port de la Djellabah pour les hommes et le port du tissu pagne pour les femmes, de multiples chefferies traditionnelles (Lamidats). Parmi la plus prestigieuse, le Lamidat de Rey Bouba qui fut construit au début du XIXe siècle sous le règne du Lamido Bouba Ndjida.

Garoua : La danse Gouma 

La danse Gouma ou la danse aux seins nus est une danse traditionnelle des populations de cette région. Cette danse jouit d’une bonne renommée nationale et internationale. Elle était à l’origine destinée à la célébration de la naissance des jumeaux, ce qui est considéré dans leur tradition comme un évènement exceptionnel. D’autres festivals et cérémonies traditionnelles sont également célébrés dans cette région, comme les danses traditionnelles d’octobre de moisson qui sont très appréciées par les visiteurs et les locaux.

Autres attractions touristiques

 En plus des sites énumérés plus haut, la région du Nord offre plusieurs autres attractions touristiques intéressantes. On observe des montagnes appropriées au trekking comme les Monts Atlantika (altitude. 1 300 m) qui sont situés près de la frontière avec le Nigeria. Une fois au sommet, on peut observer les peuples Koma qui vivent dans les montagnes et qui ne sont vêtus que de cache-sexes en feuillages. Ce peuple vit de manière traditionnelle et se nourrit de la chasse et de l’agriculture. On observe également des barrages comme celui de Lagdo, de magnifiques canyons, des marchés regorgeant de saveurs, de beaux lacs, de centres artisanaux et de chefferies traditionnelles (lamidats, sultanats).

error: Content is protected !!