Attractions de Kribi et ses environs

Ville de Kribi au Cameroun

Kribi, ville côtière située sur le Golfe de Guinée à environ 150 Km de Douala, compte environ 70.000 habitants et est un point maritime stratégique. Située dans le Sud du Cameroun, la ville de Kribi et ses belles plages de sable doré n’ont rien à envier à celles des mers du Sud ou des Caraïbes. Kribi est sans aucun doute l’un des plus beaux endroits où passer les vacances au Cameroun. Les chutes magnifiques de la Lobé sont seulement à 7 km de Kribi. Palmiers et soleil sont au rendez-vous.

Tourisme Balnéaire à Kribi

Les campements des Pygmées

Pygmées du Cameroun

Vous aurez également l’occasion de visiter la fascinante population des Pygmées qui vivent à quelques kilomètres de la chute de la Lobé et de Kribi. Au Cameroun, on retrouve les Pygmées à la fois dans les régions du Centre, du Sud et de l’Est. Ce sont des habitants de la forêt qui sont généralement de petite taille, environ 1,50 m, et qui se nourrissent principalement de la chasse et de la pêche. Les Pygmées se distinguent grâce à leurs rites anciens, leurs traditions, leurs chansons envoûtantes, leurs danses magiques, leur médecine traditionnelle et leurs méthodes de chasse hors du commun.

Les chutes de la Lobé

Les chutes de la lobe au Cameroun

Situées dans la région du Sud, à environ de 7 km de la ville de Kribi, les magnifiques chutes de la Lobé ont la particularité de se jeter directement dans l’océan Atlantique. Culminant à 20 m de hauteur et avec une largeur de 100 m, elles sont entourées de belles plages de sable blanc et l’océan séduit avec des rayons solaires qui se déploient sur le sable et les rochers tout en laissant apparaitre un paysage extraordinaire au cœur de la forêt équatoriale. Il est possible de visiter les chutes en pirogue et il serait inimaginable de quitter les lieux sans déguster les merveilles de la région. De bons plats de crevettes accompagnées de frites de bananes plantains ou de frites de pommes et bien d’autres mets vous attendent.  La région est dotée de plusieurs autres attractions que nos guides se chargeront de vous faire découvrir.

Ebodje

Situé dans la région du Sud non loin de la ville de Kribi, le site d’Ebodje est doté de grandes plages de sable fin où viennent pondre plusieurs espèces de tortues marines. Un projet de coopération visant la protection des tortues marines fût lancé en 2006 par le gouvernement camerounais et la CERECOMA (Centre spécialisé de recherches sur les écosystèmes marins).

Le Parc National de Campo Ma’an

Gorilles des parcs camerounais

Situé dans la région du Sud à proximité de l’océan Atlantique et à environ 150 kilomètres de la ville de Kribi, il fut créé en 1932 comme réserve faunique et devint parc national en 1980. La réserve faunique de Campo créée en 1932 et la réserve de production de Ma’an créée en 1980 ont été réunies pour former le parc en 2000. Il se situe en pleine région Pygmée et s’étend sur une superficie de 264.000 ha. Il est aujourd’hui considéré comme une réserve de biosphère de l’UNESCO et se caractérise par une forêt tropicale dense. De par sa grande superficie et son grand espace végétal, le parc National de Campo-Ma ‘an représente un phénomène naturel d’une beauté et d’une importance esthétiques exceptionnelles. En outre, il regorge les vestiges Allemands, suivie d’une plantation d’hévéas et les roches emblématiques de Dipikar. On observe également les chutes d’eau de Memve’ele, la grotte à buffle, la grotte à picatharte, la mangrove de Dipikar. Le parc a été témoin d’un refuge de plusieurs espèces animales pendant l’ère glaciaire. Le parc contient les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique, y compris ceux où survivent des espèces menacées. En raison de son enclavement qui a longtemps limité les perturbations humaines, le site de Campo Ma’an est l’une des rares zones qui ait pu conserver son intégrité écologique. Avec sa zone périphérique, intégrée dans le plan aménagement, le site est suffisamment étendu pour assurer l’intégrité des espèces qu’il abrite.
Climat
Le climat du parc National de Campo-Ma’an et de sa zone périphérique est du type équatorial côtier à quatre saisons
inégales dont deux saisons sèches et deux saisons de pluies, à savoir: une grande saison sèche de fin novembre à février, une petite saison des pluies de mars à mai, une petite saison sèche de juin à mi-août, une grande saison des pluies de mi-août à novembre. Le degré hygrométrique reste élevé pendant toute l’année, y compris en saison sèche, ce qui empêche la dessiccation de la végétation et la met à l’abri du feu de brousse.
Flore
Le parc présente une quinzaine d’associations végétales suivies de 1500 espèces de plantes dont 114 espèces endémiques parmi lesquelles 29 ne sont connues que dans le Parc et une grande diversité animale et biologique. Il se trouve sur un grand paysage dominé par deux principaux types de reliefs : la partie Nord couverte par les montagnes et quelques plateaux et la partie Sud couverte de collines et de petites vallées. L’altitude d’ensemble est inférieure à 200 m. Le Parc appartient au domaine de la forêt dense humide guinéo-congolaise sempervirente qui garde sa verdure toute l’année. Une quinzaine d’associations végétales y sont représentées. Les plus caractéristiques sont : les forêts atlantiques biafréenes à Caesalpiniaceae avec Aucoumea klainean occupant près de 65% de la superficie du Parc du Nord-Ouest au Sud-Est au sein desquelles se retrouvent les agro-industries d’hévéa et de palmiers à huile. Ces forêts n’ont presque pas été perturbées; les forêts atlantiques littorales à Caesalpiniaceae relativement rares, avec Calpocalyx heitzii et Sacoglottis gabonensis couvrent environ 10% de la superficie du Parc et longent la côte de l’Ouest de l’île de Dipikar jusqu’à Ebodje; les forêts mixtes, toujours vertes, atlantiques et semi-caducifoliées, avec prédominance d’éléments de forêts toujours vertes atlantiques couvrent environ 15% de la superficie du Parc partant de la zone Nord-Ouest jusqu’à la périphérie Sud-Ouest; les forêts submontagnardes sont disséminées dans la partie Nord du Parc au Sud de l’arrondissement d’Akom II; les forêts dégradées sont disséminées essentiellement dans les zones agroindustrielles le long de la bande côtière; les forêts marécageuses et périodiquement inondées longent la rivière Ntem et la Lobé; les mangroves basses internes à petits Rhizophora racemosa et Pandanus satabiei se trouvent dans la zone de Campo. La zone de Campo a été le refuge des espèces d’Afrique Centrale pendant la dernière glaciation du quaternaire, d’où sa grande diversité faunistique et floristique. Il est est assez représentatif du domaine de la forêt dense humide guinéo-congolaise toujours verte.
Faune
Les inventaires réalisés jusqu’à ce jour dans le parc National de Campo-Ma’an donnent les indications suivantes : 80 grands et moyens mammifères, 390 invertébrées, 112 espèces de reptiles dans le parc et la zone périphérique; 6 d’entre elles sont de nouvelles espèces ce qui fait du site l’un des plus riches du continent du point de vue herpétologique. Trois espèces de crocodiles : le crocodile à museau fin d’Afrique (Crocodylus cataphractus), le crocodile du Nil (Crocodylus niloticus) et le crocodile nain d’Afrique (Ostealaemus tetrapis), qui sont des espèces menacées d’extinction qui figurent sur la liste rouge de l’UICN (2000). 80 espèces d’amphibiens parmi lesquelles la grenouille Goliath (Conraua goliath), qui est la plus grosse grenouille du monde. 302 espèces d’oiseaux, 28 espèces de chauve-souris parmi lesquelles deux espèces endémiques au Cameroun à savoir Nycteris major, Hipposiderus curtus. Le site héberge également 18 espèces de primates dont 13 espèces diurnes et 5 espèces nocturnes, huit des espèces sont menacées. Le caractère exceptionnel du parc National tient surtout du fait qu’il est le seul habitat du mandrill qui bénéficie d’un statut de protection. Il est également une zone importante pour la conservation des chimpanzés, ainsi qu’un important refuge pour les gorilles des plaines. Le Parc et sa zone périphérique, y compris la bande maritime, abritent 249 espèces de poissons représentant 46% des espèces déjà inventoriées au Cameroun, dont quatre espèces endémiques connues, et huit espèces limitées dans la zone de Campo Ma’an. Parmi les mammifères du Parc, on retrouve certaines espèces de grande importance, dont certaines sont considérées comme menacées (23 sont sur la liste rouge de l’UICN) telles que le pangolin géant (Manis gigantea), l’éléphant d’Afrique (Loxodonta africana cyclotis), le gorille (Gorilla gorilla), le léopard (Panthera pardus), le buffle nain (Synerus caffer nanus) et le mandrill (Mandrillus sphinx). Le parc abrite plus de 700 gorilles, 700 chimpanzés et 350 éléphants.
Avifaune
Les inventaires ornithologiques ont confirmé la présence de 302 espèces d’oiseaux dont 168 espèces partiellement ou entièrement confinée au biome des forêts guinéo-congolaises auxquelles appartiennent le parc et sa zone périphérique. Cette zone est classée comme “zone d’importance pour la conservation des oiseaux” selon les critères de l’organisation “Birdlife International”. Le Parc et sa zone périphérique abritent deux espèces menacées d’extinction : le Picatharte chauve (Picathartes oreas) et le Tisserin de Bates (Ploceus batesi), deux espèces à distribution restreinte à la forêt atlantique du nord Gabon et du sud-ouest Cameroun; l’Hirondelle de Forêt (Hirundo fuliginosa) et le Malimbe de Rachel (Malimbus racheliae) ainsi que 24 autres espèces qui sont soit en danger soit rares.

Autres attractions touristiques

Ocean atlantique

En plus de Kribi et de ses environs, la région du Sud regorge de plusieurs autres sites touristiques importants tels que des chutes, grottes, berges et lacs. La pêche sportive est beaucoup pratiquée dans la région et les challenges sont régulièrement organisés pour les amateurs. La région est également riche en sites agro-touristiques et on retrouve de grandes plantations agricoles à Ebolowa et Sangmelima. Les marchés très riches en goûts et saveurs sont absolument à visiter. Nos guides se chargeront de vous faire découvrir cette merveilleuse région et bien d’autres sites intéressants.

error: Content is protected !!